LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

INSCRIPTION NEWSSLETTER
 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Projet des Nielles : le groupe Raulic joue la carte de la transparence

18/07/2019 | Thalassos & Thermes | Nicolas Desaje E-mail

THALASSO DES NIELLES RAULICLe projet de thalasso-hôtel 5 étoiles du groupe Raulic, prévu à proximité de la cité malouine, suscite l’opposition de certains riverains. Après le lancement d’un site Internet dédié, le propriétaire des Thermes Marins de Saint-Malo explique sa démarche dans Ouest-France. 

«Depuis trois ans, nous avons beaucoup travaillé sur ce projet. Aujourd’hui, nous présentons quelque chose d’apuré, bien plus végétalisé qu’au départ. Pour information, le projet des Nielles dans sa version aboutie, développe une surface de plancher en émergence de 10 158 m2, soit 21 % de moins que ce que le Plan local d’urbanisme actuel autorise», explique Olivier Raulic, directeur général du groupe Raulic au quotidien régional

Prévu sur l’ancien camping municipal des Nielles, face à la mer, au-dessus de la plage du Minihic, le projet est défendu par le maire de Saint-Malo, Claude Renoult, mais il fait aussi grincer des dents certains riverains. Alors qu’il avait récolté 80 % d’opinions positives auprès des 649 observations enregistrées lors d’une réunion publique, en janvier 2018, une association, «Autour de Nielles», a lancé une pétition. Un collectif indépendantiste baptisé «Dispac’h» est aussi venu manifester devant le futur chantier.

La taille du projet a été revue à la baisse

Depuis, les réunions publiques se multiplient. «Notre projet a été validé à l’unanimité par le conseil municipal en février 2016, car il était le mieux disant sur l’ensemble des critères : le plus porteur de créations d’emplois et d’attractivité pour Saint-Malo, le meilleur au niveau de la qualité du programme en termes de développement durable et d’innovation et la meilleure proposition financière», affirme Olivier Raulic, alors qu’une enquête publique va être ouverte cet été, du 15 août au 15 septembre. 

Face aux critiques, le projet a dû subir plusieurs modifications : deux étages ont été supprimés, un en sous-sol, l’autre au niveau supérieur, le site envisagé «a été reculé de plus de 10 m au regard du projet initial ce qui permet de situer le niveau bas du bâtiment à 15 m du pied de la falaise dans sa partie la plus étroite, et à 21 m, dans sa partie la plus large», rappelle Olivier Raulic, qui reconnaît que l’«économie globale» du projet est désormais «plus délicate».   

SUR LE MÊME SUJET

 Complexe thalasso : le groupe Raulic revoit ses ambitions pour les Nielles


 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.