LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Week-end mondial du bien-être : J-1 avant le coup d’envoi !

20/09/2018 | Salons & Events | Siska von Saxenburg E-mail

WORLD WELLNESS WE2018

 

Tous en peignoir ? Ce samedi, la France fêtera un peu partout le bien-être. La deuxième édition du week-end mondial qui lui est désormais dédié débutera à l’aube. Retour sur le succès inattendu d’une initiative 100% française qui mobilise 600 établissement à travers le monde.

«La demande était là. Plusieurs responsables de spas et des associations professionnelles sont venus me voir pour en discuter», se rappelle Jean-Guy de Gabriac, à l’origine de l’événement. Organisée en moins de cinq mois, la première opération, en 2017, est un succès, rassemblant 160 établissements en France et en Belgique.

Tout est parti d’une idée simple : fédérer des établissements autour d’un week-end dédié au bien-être. «S’il y a bien un moment où le grand public peut profiter de son temps libre pour se détendre en famille ou entre amis, c’est bien durant ces deux jours», explique le fondateur de Tip Touch. 

Soutenu dès le départ par trois alliés de poids - Géraldine Leduc, directrice générale de l’Association nationale des élus des territoires touristiques (ANETT), Stéphane Huin, directeur de communication de La Route des villes d’eaux, et Rupert Schmid, président de la marque cosmétique Biologique Recherche, le sponsor officiel -, l’événement séduit aussi bien le public que les professionnels.  

«Nous avons voulu donner deux envies au grand public. D’abord, redécouvrir sa ville, comme si l’on était en vacances, en essayant la carte de soins d’un centre de bien-être, en savourant les plats d’un restaurant bio ou en pratiquant une activité sportive. Ensuite, découvrir des activités en explorant un lieu inconnu», souligne Jean-Guy de Gabriac.  

WELFIE

Avec un sens certain de la communication, il invente même un nouveau concept : le «welfie», contraction des mots anglais «wellness» et «selfie». Plus besoin d’une pancarte pour signifier que l’on adhère à l’évènement. Il suffit de former un W avec ses doigts croisés pour signifier que l’on est adepte du «world wellness week-end». Et ça marche. Les doigts croisés ont envahi Facebook et Instagram…

Quatre-vingt-huit pays participants

Il n’en fallait pas plus pour que d’autres pays d’intéressent à cette initiative 100% française. L’Allemagne, la Malaise, l’Argentine, le Québec, Chypre, l’Afrique du Sud, la Colombie, le Royaume-Uni et l’Italie ont vite répondu à l’appel. Les 36 associations Spa & Wellness du monde ont aussi saisi la balle au bond, communiquant auprès de leurs membres pour les encourager à participer.

AMBASSADEURS WWWProgrammé cette année au moment de l’équinoxe d’automne, l’événement regroupe désormais 600 établissements dans 88 pays. Le but ? Prolonger les bienfaits de l’été avec des activités de bien-être originales et fun. Pour autant, ce week-end mondial n’est pas une opération commerciale. En effet, les professionnels qui ouvrent leurs portes ce week-end le font gratuitement, pour initier le public aux activités de bien-être. Le mot d’ordre : osez prendre soin de vous.

«La gratuité, c’est le message le plus difficile à passer. Certains établissements s’inscrivent en pensant que le week-end va leur faire de la publicité gratuitement. Heureusement, d’autres ont compris qu’il s’agissait d’une initiative collaborative où chacun, dans sa ville, contribue à faire le plus de bruit possible, grâce aux médias, aux réseaux sociaux, à la base de données, etc.», reconnaît l’organisateur.

L’Auvergne en première ligne

Le coup d’envoi officiel est prévu à l’aube du samedi 22 septembre, mais certains vont prendre les devants. Ainsi, la Route des Villes d’eaux commencera les festivités la veille. Juste retour des choses, puisque l’association s’est mobilisée de façon exemplaire pour l’événement. C’est d’ailleurs à Royat-Chamalières, dans le Puy-de-Dôme, que Jean-Guy de Gabriac tiendra sa conférence de presse, en compagnie de Marcel Aledo, maire de Royat, et Louis Giscard d’Estaing, maire de Chamalières. 

Au premier rang des participants, on retrouvera aussi Anne Leclerq-Madelain, maire de Bourbon-L’Archambault, et Alphonse Bellonte, maire de Saint-Nectaire. L’événement s’annonce festif et joyeux, suivi d’animations en peignoir, en clin d’œil au mouvement des «Accros du peignoir», initié par les seize villes d’eaux qui se sont mobilisées. Une mobilisation auvergnate massive, donc, qui répond en tous points à l’intention de départ, celle d’une prise de conscience du public. Le temps d’un week-end.  

Week-end mondial du bien-être, 22 et 23 septembre 2018. Voir le détail des animations, ici 

 

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

partenaires formation

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.